• Le 17 mai 2018
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis 1 rue Bias Nantes
    • Gratuit étudiants UP et étudiants  (formation initiale) et personnel de l'Université sur présentation de la carte d'étudiant ou de la carte professionnelle
    • 5 € tarif tout public
    Aucune réservation (billetterie sur place)
  • Plan d'accès

C’est à partir du milieu du XIXe siècle que le jeu devient indissociable de l’histoire de Macao. Depuis cette date, il n’a cessé d’y être une activité légale et a très souvent  représenté une source de revenus vitales pour les autorités. La conférence retracera les grandes étapes de cette histoire. Le choix des Portugais, afin d’enrayer un rapide déclin dû à la concurrence de Hong Kong, de développer des maisons de jeu. Les premières décennies du XXe siècle, durant lesquelles s’enracine le mythe (justiifié) de Macao « enfer du jeu ». Le renouveau et l’introduction des jeux européens dans les années 1960 sous l’impulsion de Stanley Ho. Et, récemment, un extraordinaire essor associé à la multiplication de casinos géants inspirés de Las Vegas.

Xavier Paulès est ancien élève de l’École Normale Supérieure de Cachan (1994-1998), agrégé d’histoire (1997) et docteur en histoire de l’Université Lyon II (2005). Maître de conférences à l’EHESS depuis 2010, il y a dirigé le Centre d’Etudes sur la Chine Moderne et Contemporaine (2015-2018). Ses recherches portent sur l’histoire urbaine de la Chine aux XIXe et XXe siècles, sur l’histoire de la presse, de l’opium et des jeux de hasard. Il prépare actuellement une synthèse sur la période républicaine (1912-1949) aux Belles Lettres ainsi qu’une monographie consacrée à un jeu de hasard appelé le fantan.