• Le 21 novembre 2017
    De 14:30 à 16:00
    Campus centre ville
    Amphi Kernéis, 1 rue Bias
    • Gratuit étudiants UP abonnés aux conférences du mardi (10 € le cycle complet), étudiants (formation initiale) et personnel de l'Université sur présentation de la carte
    • 3 € entrée individuelle UP
    • 5 € tarif tout public
    Aucune réservation, billetterie sur place
  • Plan d'accès

Réinventer la modernité poétique aux sources chinoises

Philippe Postel, Maître de conférences en littérature comparée à l'Université de Nantes depuis 1999

En Chine depuis trois ans, Victor Segalen publie Stèles (1912), recueil "non commis à la vente", mais offert aux proches et aux amis. Il s'agit d'un livre singulier, par son caractère énigmatique tout d'abord : il comporte 64 poèmes, ce qui correspond au nombre des poèmes du Livre de la Voie et de la Vertu, ouvrage fondateur du taoïsme ; il est tiré à 81 exemplaires, le nombre d'hexagrammes dans le Livres des Mutations.  Il étonne par son aspect matériel, rappelant la bibliophilie chinoise, et surtout par sa composition, ses thématiques et ses partis pris stylistiques, qui nous font pénétrer dans l'empire du milieu. Mais avant tout, en héritier de Baudelaire et de Rimbaud, Segalen nous entraîne dans un véritable voyage spirituel.